Potosi

Publié le par Claude FAGES

Cerro Rico

Potosi est intéressant pour son centre ancien, pour ses beaux monuments blancs et sa montagne remplie d’argent. On ne peut qu’éprouver un grand respect pour ses mineurs sacrifiés pour financer l’empire espagnol au prix de leur santé et de leur vie dans des conditions abominables. Le Cerro Rico épuisé, il s’ensuivit une grande pauvreté et le déclin de cette ville qui fût la plus grande et la plus riche des Amériques. Aujourd’hui encore les mines sont exploitées dans des conditions inhumaines dans des températures variant du négatif à plus de 45°, avec une exposition à des produits dangereux et aux gaz nocifs. Ils travaillent sous la protection de Tio à qui ils offrent de l’alcool, des cigarettes, des feuilles de coca. Les femmes ne sont admises qu’au nombre de 5 à la fois car, selon les hommes, elles porteraient malheur.
Dans les rues les « zèbres » font la circulation avec beaucoup d’humour et de légèreté.

Le splendide Couvent Santa Teresa, fondé en 1685, où étaient enfermées des jeunes filles de bonnes familles à partir de 15 ans recèle des trésors d’art sacré anonymes du 18° siècle offerts par les familles. Parmi les objets insolites exposés on trouve un crâne au milieu de la salle à manger, des fouets et d’autres instruments que certaines religieuses utilisaient pour se flageller.

Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi
Potosi

Commenter cet article